Le Shinkendo

L'étude de l'escrime japonaise est devenue très populaire au 21ème siècle, marqué par l'apparition de nombreux dojos et instructeurs. La majorité des personnes ne sait pas où chercher, ni même quoi chercher, concernant l'enseignement de la manipulation du sabre japonais. Cette page a pour objectif d'apporter quelques informations sur l'histoire de cet art formidable, et d'expliquer comment l'étudier de manière complète, sûre et efficace grâce au Shinkendo, la Voie du Vrai Sabre ( - vrai/sérieux, - sabre, - voie).

Histoire du sabre japonais

test L'histoire de la (armée) est très longue, mais l'histoire des , ou , a commencé il y a un peu plus de 1000 ans. Les (écoles) dans lesquelles les s’entrainaient, ont une histoire de seulement 600 ans. Lorsque la société japonaise est entrée en période de paix, beaucoup ont commencé à exercer une profession d'enseignement du , et de nombreux ont été créées à partir des principes de combat issus du champ de bataille. Chaque instructeur avait sa propre méthode d’enseignement, ses principes et ses styles de combats.

Cela a finalement conduit à l‘émergence de styles différents, répartis dans plusieurs catégories de styles tels que le , le ou le . Au cours des 150 dernières années, ces styles se sont subdivisés encore davantage.

Chaque a sa propre histoire. Les personnes enseignant un style donné ont le devoir de ne pas en changer les techniques, les méthodes de formation ou les principes. Modifier un principe ou une technique sous le nom d'une est irrespectueux et déloyal envers le fondateur de cette .

Par conséquent, les ne peuvent pas fusionner entre elles et il est même important de "protéger" chaque style dans sa forme initiale.

Cependant, une étude réaliste de la voie du sabre est celle qui doit combiner les aspects les plus importants de chaque style. Le Shinkendo est un art moderne et, en tant que tel, il est en mesure d'abattre les murs entre les différentes et de réintégrer leurs enseignements sous une forme complète. C’est de cette manière que l’escrime japonaise était étudiée à l’origine.

Étude du sabre japonais

Il existe de nombreux types d'écoles où l'on peut étudier un aspect ou un autre du maniement du sabre japonais. Le Shinkendo comporte l'étude de chacun de ces aspects importants de l'escrime japonaise. L'étude approfondie du sabre japonais implique l’étude de nombreux concepts entremêlés les uns aux autres.

Au Shinkendo, ces cinq aspects de l'escrime japonaise (Suburi, Battoho, Tanrengata, Tachiuchi, et Tameshigiri) sont comme cinq anneaux entrelacés. Chaque anneau a un rapport direct avec les autres. C'est la base d'une étude approfondie de l'escrime japonaise. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble des techniques afin de poursuivre leur étude en profondeur.

Suburi
Mouvements dans le vide
Battoho
Art de dégainer et couper
Tanrengata
Formes de Kata
Tachiuchi
Formes de combats codifiés
Tameshigiri
Pratique de la coupe sur cible

TACHIUCHI – Exercices avec Partenaires

Le est une forme d’entraînement avec un partenaire dans une situation où les deux opposants ont déjà le sabre dégainé. De nombreux styles de existent encore aujourd'hui au Japon.

L’entraînement est habituellement effectué avec un (sabre en bois), mais certains styles utilisent également un (sabre en bambou éclaté entouré d’une gaine de cuir) afin de pratiquer des techniques de combat de façon plus sûre. Les aspects importants des sont intégrés au curriculum du Shinkendo grâce au Tachiuchi (ou «formes de combats codifiées et planifiées»).

Le est une forme de combat qui a été créée à la fin de la période . Elle utilise une (armure) et se pratique avec un (sabre en bambou éclaté). Après la Seconde Guerre Mondiale, le moderne est devenu plus un sport de compétition utilisant des frappes et des estocs que le vrai . Toutefois, des tactiques de combat qui sont utilisées au sont intéressantes et sont incorporées au Shinkendo en tant que variations de Tachiuchi.

BATTOHO – Art de couper en dégainant

Le Shinkendo apprend à dégainer de façon combative et de rengainer en toute sécurité. Cette forme est appelée le Battoho. Les élèves commencent la pratique avec un sabre de bois et apprennent à dégainer de manière efficace dans plusieurs directions. Les étudiants avancés utilisent plus tard un (sabre non-aiguisé), puis un (vrai sabre).

Les techniques faites à partir d'une position assise () sont très communes dans d'autres écoles, mais ne sont pas utilisées au Shinkendo. Ces techniques ne sont pas pratiques et peuvent être dangereuses pour le pratiquant. Au lieu de cela, les dégainés au Shinkendo sont effectués à partir des positions traditionnelles (debout) ou (position d’attente).

TANREN KATA – Formes Arrangées

Les formes de pratiquées «en solo» sont appelées Tanrengata. Le terme se réfère au processus d'élimination des impuretés dans le métal lors de la forge d'un sabre. Les de Shinkendo mettent l’accent sur la fluidité des mouvements, l'équilibre des déplacements et la coordination mécanique efficace entre le sabre et le corps.

SUBURI – Exercices individuels

Le Suburi est la pratique de mouvements dans le vide. Au Shinkendo, ce terme est utilisé pour définir les mouvements basiques du sabre, des jambes et du corps. Ces principes sont essentiels à un entraînement adéquat, et ne doivent jamais être négligés.

TAMESHIGIRI – Test de coupes sur cibles

Le Tameshigiri est un entraînement consistant à utiliser un vrai sabre et des cibles pour tester les compétences d’un pratiquant. Cela exige beaucoup de concentration et d'habileté, et est généralement effectué par des élèves bien entrainés sous la supervision directe d’un instructeur de Shinkendo.

Le test de coupe n'est qu'un aspect de la formation et ne doit pas être considéré comme le seul but de la formation, ni destiné au divertissement ou au sport. La pratique de la coupe sur des matériaux inappropriés, tels que les fruits, les bouteilles d'eau ou tout "acte de foire" devrait être fortement découragée. La maîtrise du sabre japonais doit toujours être abordée avec dignité et sincérité.

Les fondements du Shinkendo

Le Shinkendo est une forme de , ou arts martiaux japonais, créée en 1990 par . Maître a étudié et maîtrisé de nombreuses écoles de au Japon, puis a émigré aux États-Unis pour rassembler ce qu'il avait appris dans un nouvel art du sabre.

L’étude du maniement du sabre japonais, en plus des techniques de combat (), implique l’étude d’une philosophie propre (). La philosophie du Shinkendo est fondée sur le et le . Ensemble, ces enseignements permettent d’appliquer le concept "" : Recevoir un enseignement de valeur à travers l'étude du sabre et l’intégrer dans notre vie de tous les jours.

Les grades de Shinkendo sont basés sur l'ancien système traditionnel, n’utilisant pas le système moderne des et des . Être un bon élève et être un bon instructeur sont deux choses différentes, les grades d’étudiants et les grades d’instructeurs sont donc testés et attribués séparément.

La Fédération Internationale de Shinkendo a été officiellement créée en 1994 afin de se développer à l’international. Le Shinkendo est basé sur plus de mille ans d'histoire des , et a été élaboré et développé par Obata Toshishiro afin de créer un style complet de l'escrime japonaise. «Shinkendo» est une marque déposée dans le pays des États-Unis, le Japon, et d'autres pays comme la France. Les noms «» et » sont protégés et ne peuvent être utilisés sans l'autorisation de la Fédération Internationale de Shinkendo.

Les origines du Shinkendo sont abordées plus en détail dans l'interview d'Obata sensei d'octobre 1996.